concours du botzet
à Fribourg
Le projet exploite le parti du sous-sol, pour deux raisons principales : la libération de l’espace entre les volumes existants et le fonctionnement autonome des classes enfantines.

Afin de libérer l’espace de la cour, entre les bâtiments actuels de l’école, l’intervention se concentre dans le sous-sol du terrain à disposition. On y trouve les entrées, vestiaires et wc des classes enfantines, ainsi que locaux de service et locaux techniques. Au-dessus, émergeant du sol, deux étages répondent au programme de l’école primaire : entrée, vestiaires, wc, classes et classe d’appui.

L’expression des pleins et des vides clarifie l’organisation et le fonctionnement du centre scolaire. Ainsi les activités enfantines profitent d’un espace indépendant, centré sur une cour intérieure. Cet espace accueille les petits élèves et les distribue vers les vestiaires individualisés, liés directement aux salles des classes. Ce fonctionnement très individuel, introverti sur une cour, correspond bien aux activités enfantines.

En collaboration:
Gregory Jaquerod
x retour